artiste cubaine

Portes Ouvertes Atelier de Aconcha, artiste afro-cubaine dans les gorges du Verdon

  • 25 juillet 2017

L'atelier de Aconcha

Tableaux, sculptures, dessins, objets insolites, livres…
Aconcha invite les amateurs d’art à venir découvrir ses oeuvres dans son atelier insolite au coeur de la forêt dans les Gorges du Verdon dans le sud de la France. Elle vous ouvre son univers et vous accueille en toute convivialité sur rendez-vous.

Aconcha. Las manos del artista

Artiste plurielle tout lui est prétexte et support de création, Aconcha vous invite dans le secret du laboratoire et vous permet de découvrir des aspects peu connus de son travail, les étapes de la création.

Visite sur rendez-vous

Domaine Valcros
Parc Régional du Verdon
83840 Le Bourguet. France
Tél :  00 33 (0)4 94 856634       
Émail: aconcha@wanadoo.fr
Site: www.aconcha.com
https://www.facebook.com/aconcha 

Aconcha artiste plurielle cubaine invitée à l’exposition Vitrine Bann’art 2017

  • 30 mai 2017

Aconcha invitée à l’exposition « Vitrine » Bann’Art 2017
Les Avelas 07460 Banne.
Organisé par l’association 3A.
Cette exposition sera « visible » du 25 mai (ouverture du 29e festival Bann’Art) au dimanche 10 septembre 2017

Aconcha. Visiones Caribeñas
Aconcha
Visiones Caribeñas
Dimensions : 100x100cm
Disponible à la vente

Aconcha. Che Mito y Realidad
Aconcha
Che. Mito y Realidad
Dimensions : 100x100cm
Disponible à la vente

Aconcha quartet. « Cuba Intima » Vidéo concert à la Croisée des Arts

  • 25 mai 2017

CUBA INTIMA occupe une place particulière dans la scène musicale contemporaine. Son originalité consiste à marier la musique acoustique et électronique à la poésie et aux images par le biais de séquences vidéo et de projections d’œuvres d’art de Aconcha.

Textes, (extrait de son livre l’appel des Orishas), couleurs, vidéo, textures visuelles et sonores.

Extrait du concert « Cuba Intima » à la Croisée des Arts.
Saint Maximin la Sainte Baume. France.

Création musical : Aconcha, Marc Delabie et Emmanuel Denis.
Directeur, régisseur, guitare, vidéo, électro : Marc Delabie
Aconcha : Voix et oeuvres d’art.
Osvaldo Valdés : Piano,clavier, voix
Jorge Jimenez : Saxophone, percussions, voix
Marc Delabie : Photo, vidéo
Photo : Olivier Heimana
Tous droits réservés.

Aconcha exposition Cuba y los Orishas à la Croisée des Arts à Saint Maximin la sainte Baume

  • 4 avril 2017

Exposition Cuba y los Orishas.
Tableaux, sculptures, installation, dessins, objets et livres d’artiste.
Aconcha artiste plurielle franco-cubaine, autodidacte, proche de l’art primitifs contemporain, tant dans son oeuvre picturale que dans sa musique.
Son oeuvre est caractérisée par une explosion de couleurs, de messages subliminaux et de magie.

Aconcha exposition Cuba y los Orishas

Aconcha exposition Cuba y los Orishas

Du 20 mars au 9 avril 2017
Croisée des Arts
Pôle Culturel Provence Verte
Place Malherbe
83470 Saint Maximin la sainte Baume

France Culture. En étrange pays avec Gilles Lapouge et Aconcha

  • 9 décembre 2016

Présentation du livre « l’Appel des Orishas »
dans l’émission « En étrange pays » avec Gilles Lapouge
sur France culture

Aconcha. « Cuba por dentro », Conte Musical en musique et en image à la Foire International de Rennes. « Cuba à l’honneur »

  • 1 décembre 2016

aconcha-conte musical

Du 18 au 26 mars 2017.
Aconcha nous livrera son interprétation de contes cubains (extrait de son livre « l’appel des Orishas ») en musique et en image lundi, mardi,  jeudi et vendredi à 12h !
Venez vous laisser envoûter !

 

Aconcha artiste cubain Exposition Mythe et Réalité. La Roque d’Anthéron. France

  • 17 novembre 2016

Peintures, sculptures, dessins, objets et livres d’artiste
Du 11 décembre 2015 au 1er avril 2016
Galerie-Musée de La Roque d’Anthéron

VIVRE!
Après les évènements tragiques du 13 novembre 2015, l’association Patrimoine, Art et Culture continue à travailler et à montrer des artistes pour qui créer est la meilleure réponse. Ils sont là pour donner du sens à nos vies et rappeler le sens du mot liberté. C’est ainsi que nous proposons dans Galerie-Musée, du vendredi 11 décembre 2015 au 1er avril 2016 les œuvres d’une artiste franco-cubaine : Aconcha.

laroque-10

 

laroque-7

 

laroque-8

 

laroque-9

 

laroque-1

 

laroque-2

 

laroque-3

 

laroque-4

 

laroque-5

 

laroque-6

Aconcha. Tres mares, Trois mers. Biennale La Havane 2015

  • 16 novembre 2016

Exposition et Installation Artistique. XII Bienal de la Habana 2015.
Casa Victor Hugo. Calle O’Reilly 311, La Habana Vieja, Cuba
Exposiciones Colaterales : Proyecto 3 Mares 3 Mers.
40 artistes: 20 artistas cubanos y 20 artistas franceses y europeos
Aconcha artista plástica franco-cubana, creó una instalación artística de 3 Vestidos Vividos, que refleja los 3 Mares ( Mar del Caribe, Mar del Mediterráneo y el Mar de China ) / Aconcha a créé une installation artistique de 3 Robes Habitées – Vestidos Vividos, reflétant les 3 Mers (Mer de Caraïbe, Mer de la Méditerranée et la Mer de Chine).

ob_cb471a_catalogue-3mers-3mares

 

casavictor-5

 

casavictor-6

 

casavictor-7

 

casavictor-8

 

casavictor-9

 

tresmares

 

Aconcha artiste plurielle cubaine. Biographie

  • 2 novembre 2016

Aconcha Sanz y Averhoff est née en 1946 à La Havane ( Cuba ).
Tout a changé, et pourtant, rien n’a changé. Près du Malecon, Aconcha accueillait, dans le début des années 60, la Révolution Cubaine . Le choc d’une vie nouvelle. Déménagement à la Casa de las Américas (Maison des Arts Contemporains).

Avec ses parents Eusebio et Mayeya ; « Rencontre avec les arts » :
-La peinture avec Roberto Matta, Julio Le Parc, Antonio Saura, Wilfredo Lam, Mariano Rodriguez… -L’écriture avec Nicolás Guillén, Lezama Lima, Garcia Marquez…
-La musique, Villa Lobos, José Antonio Mendez, Pablo Milanés… .
.. Je me suis laissée aller, sans me soucier du jour suivant, enivrée par tous ses événements .. Mon esprit inconnu ..

Pendant 6 ans 1959 / 1965, j’ai dérobé tous ces savoirs avec mes yeux, remplissant mon âme toute entière .. Prête pour mon premier  » Envol  » : Paris 1965. Dès 1965 elle s’installe en Europe et vit d’abord en France pour partir ensuite au Portugal, suivi d’un séjour en Belgique et revenir en France dans le Haut-Var… Elle ne coupera pas ses liens avec son pays d’origine, Cuba, où elle va très souvent.

 

aconcha-atelier

 

Aconcha est une descendante d’une longue lignée d’ancêtres venus du Benin, appartenant à l’ethnie Yoruba où l’expression artistique est prodigieusement riche, diverse et abondante. Malgré leur exil forcé, ses ancêtres garderont toutes leurs traditions, rituels et initiations qui marqueront profondément les créations d’Aconcha.. Sa raison d’être est marqué par sa relation directe et conciente avec ses racines africaines : les Orishas, ces énergies qui habitent au coeur de la nature avec lesquels elle établit un dialogue magique. Sa figuration est très personnelle et se nourrit par la seule force de l’esprit.

Elevée dans le milieu de la couture, entourée d’une grand-mère spécialiste en patchwork, d’une mère orfèvre-couturière et d’une tante coloriste, elle apprit depuis sa jeune enfance les mélanges de textures, de transparence, de points couture et de couleurs. Par sa passion pour les mélanges des fibres, elle essaie d’exprimer le mystère des métissages et de tisser des liens vers ses ancêtres.

Son travail d’artiste se décline par un flot de couleurs, d’incrustations de tissus, de collages superposées et enchevêtrés avec différents matériaux. C’est à travers la luxuriance de ses créations qu’elle apparaît et rejoindra la Femme profonde, qui est à la fois diurne et nocturne, Yin et Yang.

Des signes secrets et syncrétiques du rite Yorouba se camouflent dans les personnages qui envahissent les tableaux d’Aconcha.

Elle crée en toute liberté sans formatage : Peinture, sculpture, dessin. Elle ne veux pas être prisonnière d’une méthode. Ses moteurs sont l’enchantement et le plaisir. Comme un éternel enfant. Elle peint pour se protéger, pour exister tout simplement.

Aconcha. L’appel des Orishas

  • 2 novembre 2016

livre

Est-ce parce qu’elle est loin de l’île de son enfance, qu’elle est sans lieu ni destinée, qu’inlassablement Aconcha poursuit une quête ? Retrouver la femme abyssale, le faire émerger “des eaux profondes et noires”. Depuis quarante ans, elle essaie de mettre un visage, de donner corps à cette femme. Elle l’a d’abord habillée de mille étoffes et couleurs. Puis, après le départ de sa mère, elle a décidé de mettre des mots sur son visage, de la nommer: Yemaya des eaux, Yemaya Olokun, Orisha ou déesse majeure du Panthéon Yorouba. Dans ce livre, Aconcha raconte et dessine avec talent et humour sa jeunesse partagée entre la révolution et les Orishas, ces forces de la nature qui délicatement proposent un chemin vers un état “d’être plus et mieux”. Elle évoque aussi son départ vers l’Europe, les chocs et les questions qu’elle se pose face à ce nouveau “Vieux Monde”. Puis finalement, elle parle de la réconciliation avec son passé, sa décision d’aller enfin à la rencontre de la femme qui l’habite. Pour recréer certaines ambiances, elle n’hésite pas à proposer une série de recettes succulentes qui nous mettent résolument en appétit pour son monde. Un ouvrage de passion, de rencontres, de métissages.

Aconcha .L'appel des Orishas

Aconcha est née à la Havane le 14 février 1946, dans une famille d’origine sino-africaine. Dès sa naissance, son oncle Tata, babalao ou “sorcier” dans le culte de la Santeria, décèle en elle une digne représentante de sa lignée et lui insuffle peu à peu tout son savoir. Mais, à la Révolution, le changement radical de la société cubaine interrompt les aspirations profonde de l’adolescente. Son père, fervent et sincère communiste, lui transmet sa fièvre révolutionnaire et, en 1965, elle obtient un poste à l’ambassade de Cuba à Paris. En mai 1968, elle quitte ces fonctions et opte résolument pour un retour vers ses rêves d’enfance en laissant libre cours à l’énergie créatrice qui l’habite.

Toujours sous l’infuence magique de la Santeria, cette autodidacte se lance dans le milieu artistique et, bientôt, s’exprime à la fois comme peintre, dessinateur, sculpteur, styliste ; elle chante : à travers son CD “Noche Cubana”, elle rend hommage au bolero. Et enfin, elle adore cuisiner ; pour recréer certaines ambiances, elle n’hésite pas à vous proposer dans ce livre une série de recettes créoles qui nous mettent définitivement en appétit pour son monde.